Un défi technologique gagné par Delaboudinière

September 22, 2021 Hugues Haëntjens
Grâce à Delaboudiniere et aux autres acteurs concernés, le nouveau Centre de cancérologie de la Sarthe au Mans accueillera ses premiers patients en juin 2022.

C’est un chantier exceptionnel : sur 11 000 m², le tout nouveau Centre de cancérologie de la Sarthe au Mans accueillera ses premiers patients en juin 2022. C’est un marché de plus de 4 millions d’euros pour l’entreprise spécialisée en génie climatique Delaboudinière. Démarré lors de l’été 2020, le projet sera mené à bien en deux ans seulement, études et réalisation comprises. Un défi que les techniciens du bureau d’études ont relevé avec l’aide de Stabicad.

Il faut dire que ce projet sort vraiment de l’ordinaire en raison des équipements de radiologie qu’il comporte. Delaboudinière est notamment en charge des plateaux techniques qui comprennent les bunkers de radiothérapie. Ceux-ci se caractérisent par des murs en béton baryté d’un mètre d’épaisseur qui intègrent une barrière antiradiation composée d’agrégats pour bétons lourds (4 tonnes/m3). L’entreprise a dû assimiler la norme spécifique à ce type d’équipement et imaginer des solutions techniques adaptées. Par exemple, ces murs ne peuvent être traversés que par les réseaux inclinés à 45° pour éviter la transmission des radiations. Le bâtiment comporte aussi 14 centrales de traitement d’air, toutes spécifiques, une production d’eau glacée, des cassettes 4 tubes, des armoires de traitement d’air, du refroidissement de machines, de la récupération d’énergie par échangeurs, de la connexion sur réseau de chaleur, du désenfumage, de la plomberie…

Dirigée par David Combe, Delaboudinière est spécialisée dans le génie climatique depuis plus de 100 ans. Elle réalise 12 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 65 salariés, dont 4 en bureau d’études. Depuis 2006, elle appartient au groupe sarthois EJ spécialisé dans le bâtiment (80 M€ de CA, environ 500 salariés). C’est d’ailleurs l’entreprise Le Batimans (filiale du groupe EJ) et en particulier le PDG Eric Jouvet qui a décroché la construction du bâtiment en tout corps d’état, pour 27 millions d’euros HT au total. Il y a trois ans, Delaboudinière s’est réorganisé avec des outils plus performants, notamment au bureau d’études. Le choix de la direction s’est porté sur Stabicad pour sa facilité d’usage, sa bibliothèque d’objets et ses capacités de calcul. 

Vue 3D du Centre de cancérologie de la Sarthe

 

Technicienne expérimentée, Sophie est devenue la référente Stabicad pour l’ensemble de l’entreprise. Cette organisation efficace et pragmatique permet désormais de partager rapidement l’expérience acquise entre tous les collègues concernés. D’autant que pour Gilles Pons, Directeur Adjoint, l’utilisation de Stabicad « va aussi nous permettre de développer notre activité de préfabrication de locaux techniques et de chaufferies» ...

Concrètement, c’est Sophie et son jeune collègue Mathieu, qui ont planché sur le Centre de radiologie de la Sarthe avec Stabicad. Un an d’études au total, d’abord à deux pendant 6 mois, puis à une personne pour la suite.

 

Pour Sophie, Stabicad a apporté un gain de fiabilité d’environ 30 % par rapport à d’autres outils, notamment grâce à une conception et un rendu du dessin plus réalistes.

« La complexité d’un bâtiment comme celui-ci, c’est la quantité de réseaux de fluides différents qui passent dans les faux plafonds surchargés des circulations. Grâce à Stabicad, on voit tout de suite si un objet tient ou pas. Et pour être précis, nous avons choisi de travailler avec des indications d’altimétrie au centimètre près. Nous demandons évidemment aux techniciens sur chantier de les respecter. Avant, quand on dessinait en polylignes, c’était seulement beaucoup plus tard que les problèmes se révélaient… Tout est plus réfléchi en amont, renchérit Sophie, avec beaucoup moins de problèmes ensuite sur chantier.» 

« Le secret d’un calcul de dimensionnement fiable et précis avec Stabicad comme avec d’autres logiciels en général, c’est l’ordre et la vigilance pour bien préparer cette étape avant de lancer le calcul », explique Mathieu.

 

Pour les deux techniciens, c’est sans doute en matière de dimensionnement des installations de ventilation que les capacités de calculs du logiciel s’expriment le mieux. Et sa nouvelle capacité à prendre en compte l’acoustique des réseaux est un atout supplémentaire très apprécié.

Le réseau de soufflage  du nouveau Centre de Cancérologie créé avec Stabicad par Delaboudinière.

Sophie aime également la capacité du logiciel à publier des rapports et des notes de calcul destinées aux bureaux de contrôle. Elle estime que ces documents sont « très propres », plus clairs que les notes autrefois réalisées en interne sur un simple tableur. 

Si l’apprentissage du logiciel a déjà permis aux deux techniciens d’être plus efficaces, ils continuent de découvrir ses nombreuses fonctionnalités au fur et à mesure des chantiers. Ils accumulent ainsi de l’expérience et bénéficient des mises à jour régulières que Trimble fournit en tenant compte des requêtes des utilisateurs.

Pour Gilles Pons, c’est très clair : « Sans Stabicad, nous n’aurions pas pu réussir ce projet dans les délais d’études impartis ! »

 

A propos de l'Auteur

Hugues Haëntjens

Consultant indépendant, spécialisé en génie climatique et en communication multimédia dans la construction, Hugues Haëntjens marie à la fois des compétences techniques (DUT de génie thermique et énergie) et de communication (DUT de communication, option journalisme). Sa carrière a démarré en 1991 comme journaliste au Moniteur des travaux publics et du bâtiment, la revue de référence de la presse professionnelle. Puis, de 1997 à 2018, en tant que rédacteur en chef, il dirige successivement les revues spécialisées en thermique du bâtiment comme Chaud Froid Performance (CFP), L’installateur, Le Journal du Chauffage, La Revue Pratique du Froid ou Clim Pratique (devenu depuis Génie climatique magazine).

Plus d'articles de Hugues Haëntjens
Précédent Article
Questions et réponses (Q&A) sur l’abonnement Trimble en Suisse Romande

Voir les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur l'abonnement en Suisse Romande

Prochain Article
Cheffe de projet chez Eiffage Energie Systèmes : un métier créatif !
Cheffe de projet chez Eiffage Energie Systèmes : un métier créatif !

Sophie Riou, Cheffe de projet en bureau d’études chez Clévia - Eiffage Energie Systèmes, explique comment l...

Découvrez l’abonnement Trimble !

En savoir plus