Skip to main content

Qu'est-ce qu'un environnement de données commun et comment est-il utilisé dans la construction ?

Les projets de construction produisent une quantité massive de données, qui sont réparties entre un grand nombre de parties prenantes, à l'aide d'une grande variété de logiciels et d'outils. Lorsque les équipes d'architecture, d'ingénierie et de construction (AEC) cherchent des moyens de réduire les reprises et le gaspillage, elles constatent souvent que l'utilisation d'un environnement de données commun est essentielle. 

Qu'est-ce qu'un environnement commun de données ? 

Un environnement commun de données est une application basée sur un navigateur qui permet le stockage, l'accès et le partage centralisés de toutes les données relatives à un projet de construction.

Cela peut inclure :

  • des modèles BIM traditionnels

  • des contrats

  • Des estimations

  • Des rapports

  • Des spécifications détaillées des matériaux

  • Des détails d'installation 

  • Et bien plus encore.

  • Les intervenants multidisciplinaires du projet peuvent accéder au CDE de n'importe où à l'aide d'un ordinateur, d'un téléphone mobile, d'une tablette ou de machines sur le terrain. 

Les CDE sont utilisés dans une grande variété de projets de construction, notamment les projets de génie civil lourd et les bâtiments commerciaux. Ces projets de construction à grande échelle impliquent un réseau complexe de parties prenantes et reposent sur l'échange de grands volumes de données. Un CDE facilite cet échange en offrant à tous, des concepteurs aux entrepreneurs en passant par les maîtrises d’ouvrage, un accès facile aux données du projet en temps réel. 

 

 

Pourquoi les projets de construction ont besoin d'un environnement de données commun

Un environnement de données commun est la seule source de vérité pour toutes les parties prenantes.

Avant même de commencer la conception, des données d'enquête sont collectées. La quantité d'informations et de personnes impliquées dans un projet fait boule de neige à partir de là.

Parties prenantes de l'environnement de données commun 

Les architectes, les concepteurs, les ingénieurs et les entrepreneurs rassemblent et partagent des données pour générer un modèle constructible et enregistrer les informations pertinentes du projet. Sur le terrain, les systèmes de guidage des machines peuvent se connecter au modèle et renvoyer les données de construction et les statuts des tâches à la base de données.

Le CDE est le point de connexion central pour toutes ces activités, servant de source unique de vérité pour toutes les données du projet. 

 

L'utilisation d'un environnement de données commun évite les données perdues ou incomplètes

En outre, la duplication des efforts, les erreurs et le manque de communication entre les parties prenantes ne sont que trop fréquents dans le secteur de la construction. Par exemple, les concepteurs et les entrepreneurs recréent souvent leurs propres versions des modèles et travaillent dans leurs outils logiciels respectifs.

 

Les formats de fichiers IFC (International Foundation Class) sont censés remédier à cette déconnexion en rendant les modèles lisibles dans n'importe quel logiciel, mais cette partageabilité se fait au détriment de l'exhaustivité. Lorsque les fichiers de conception sont convertis au format IFC, une partie importante des données est perdue. De plus, les fichiers autres que les fichiers de conception, tels que les contrats et les devis, peuvent être hébergés dans plusieurs systèmes, ce qui rend le partage des fichiers plus long et plus sujet aux erreurs qu'il ne devrait l'être. 

49 % des professionnels de l'AEC effectuent une saisie manuelle des données lorsque les systèmes ne sont pas intégrés, ce qui double le temps consacré aux tâches de saisie et augmente la probabilité d'erreurs. 

 
Source: JB Knowledge 2020 Construction Technology Report

Le CDE réduit considérablement ce risque en fournissant aux équipes de projet un accès en temps réel aux dernières informations sur le projet, au moment où elles en ont besoin.

Les entreprises de construction utilisent un environnement de données commun pour recueillir des données à des fins d'analyse

Un sous-produit de cet accès est l'amélioration de la productivité et des capacités d'analyse des données, ce qui peut aider les acteurs de l'AEC à ajouter de la valeur et à être plus compétitifs. Par exemple, selon un rapport de Dodge Data and Analytics, les entrepreneurs affirment que de meilleures capacités de collecte, d'analyse et de reporting des données ont un impact significatif sur leur capacité à remporter de nouveaux contrats. Le CDE jette les bases de ces capacités améliorées. 

 

Idées fausses courantes sur les environnements de données communs

Idée fausse n°1 : l'utilisation d'un environnement commun de données est trop compliquée pour être productive

La résistance à l'adoption d'un environnement de données commun est souvent due aux mêmes facteurs qui rendent difficile l'adoption de technologies dans le secteur de la construction : expertise insuffisante, résistance au changement et barrières culturelles. On a l'impression que la mise en œuvre et l'utilisation des CDE s'accompagnent d'une courbe d'apprentissage abrupte. Mais la réalité est tout autre. La plupart des CDE sont faciles à adopter pour les utilisateurs, et la centralisation des données simplifie en fait leurs flux de travail quotidiens.

Idée fausse n°2 : les environnements communs de données affaiblissent l'intégrité des données

Une autre idée fausse courante concernant les CDE est qu'ils peuvent affaiblir l'intégrité de vos données. De nombreux utilisateurs supposent que, dans le processus visant à rendre les données plus portables, il est inévitable que certaines informations soient perdues. Et il est vrai que la plupart des CDE ne sont pas vraiment ouverts et agnostiques en matière de données. Cependant, un bon CDE peut offrir le même niveau de qualité des données, quelle que soit leur origine. Dans le cas contraire, les efforts visant à optimiser le BIM sont compromis. 

Idée fausse n° 3 : penser trop petit en matière d'environnement de données commun 

Alors que le secteur de la construction continue d'être perturbé par la numérisation des activités, la pénurie de main-d'œuvre, les nouvelles technologies et la pandémie, il est important que les entreprises d'architecture et d'ingénierie apportent une plus grande valeur ajoutée à leurs clients.

La construction connectée est largement reconnue comme le meilleur moyen pour les entreprises de construction de maintenir leur compétitivité et de tirer parti des technologies numériques. L'utilisation d'un environnement de données commun est une première étape importante pour devenir une entreprise axée sur les données. 

Par exemple, le CDE élimine la nécessité d'établir des rapports d'avancement en double entre les sous-traitants, les entrepreneurs et les gestionnaires de bâtiments/projets. Toutes les parties ont accès aux mêmes informations en temps réel, ce qui réduit les risques de mauvaise communication et d'erreur. 

La construction connectée comble également le fossé entre la construction et les opérations. Un CDE qui prend en charge le flux bidirectionnel de données entre le CDE et les différents systèmes et outils impliqués dans le projet permet l'agrégation automatisée des données. Les informations de contrôle des machines, les données d'arpentage et les informations de photogrammétrie sont constamment réinjectées dans le CDE. Ces données peuvent ensuite être utilisées pour créer un document numérique tel que construit et un jumeau numérique de l'actif, ce qui permet aux opérateurs de prendre de meilleures décisions concernant la maintenance et les mises à niveau futures. 

Selon Deloitte, une entreprise qui a adopté une approche de construction connectée devrait être en mesure de :

  • Optimiser le temps et les ressources pour réaliser des améliorations de processus.

  • utiliser les données d'avancement en temps réel pour améliorer les performances du projet 

  • prolonger la durée de vie des équipements en gérant plus efficacement les actifs de construction

  • améliorer l'approvisionnement et l'accès aux ressources pour rationaliser les changements de conception.

Réalisez la valeur des données de projet et obtenez de meilleurs résultats de construction grâce à un environnement de données commun. 

Avec toutes les informations, les personnes et les processus en mouvement sur tout grand projet de construction, il est important de choisir un CDE qui vous permet de faire plus que simplement stocker des informations. Le CDE a le potentiel de fermer la boucle d'information pour toutes les parties impliquées tout au long du cycle de vie d'un actif. La gestion des données n'est qu'un début.

Découvrez sept bonnes pratiques pour tirer le meilleur parti d'un CDE.