Skip to main content

Passage de la CAO 2D traditionnelle au BIM

Les bureaux d’études et installateurs tournés vers la CAO 2D traditionnelle et qui, soit poussés par des offres de marché d’une nature nouvelle, soit attirés par une croissance de leurs performances, souhaitent effectuer leurs premiers pas dans la constellation du BIM, seront probablement confrontés dans un premier temps à des enjeux qui ne leur faciliteront pas la tâche.

 

Les défis du « Full BIM »

D’abord, intégrer des outils BIM et les nouvelles méthodes de travail associées représente une rupture, donc un ralentissement temporaire potentiel de leurs activités. D’autre part, le traitement de projets 2D en collaboration avec les architectes va en principe continuer pendant de nombreuses années à représenter la majeure partie de leur « gagne-pain » quotidien. Enfin, si les avantages et arguments techniques finaux en faveur de réalisations « Full BIM » ne sont plus à prouver, la valeur ajoutée de la prestation fournie par le BET/installateur n’est trop souvent pas encore reconnue à sa juste valeur en terme de rémunération.

Pourtant, comme dans toute industrie, les structures réfractaires au changement se retrouveront tôt ou tard dans une impasse : Il est donc crucial de solliciter aide et expertise le plus en amont possible auprès de spécialistes du métier, dont Trimble est un membre reconnu tant sur la partie software (logiciels MEP) que hardware (outils de liaison avec le chantier).

« Bien sûr, une option est d’investir dans des solutions de modélisation 3D entièrement dédiées, et de former les membres d’équipes techniques à d’autres méthodologies que celles couramment employées dans la réalisation de projets 2D en CAO traditionnelle » nous explique Mauro Riccio, responsable commercial des solutions MEP pour Trimble Suisse. « Cette option, si elle est courageuse, implique d’entretenir 2 solutions complémentaires (par exemple AutoCAD + Revit), en fonction de la nature du projet à réaliser. En plus de coûts de maintenance souvent dédoublés, il est souvent difficile pour un dessinateur projeteur de se maintenir à niveau sur 2 solutions distinctes ».

Valeur ajoutée grâce au logiciel hybride

Une autre voie est celle du logiciel hybride, qui propose une transition plus progressive de par la flexibilité de son environnement. C’est ce que propose Trimble Nova, suite logicielle avec calculs intégrés entièrement dédiée au métier des fluides et adaptée à tous les profils de projets, de la 2D sommaire à la modélisation 3D complète. « Bien souvent, le BIM ne représente que 20 à 30% du total des activités. Pouvoir traiter l’ensemble des projets avec le même logiciel représente alors un immense avantage pratique. Le client est alors libre de choisir, en fonction des contraintes et objectifs du projet, où le « curseur » doit être placé. Dans de nombreux cas, le résultat sera d’ailleurs une production hybride, intégrant à la fois schéma et, vues en plan 2D, élévations partielles en altimétrie et modélisation 3D réaliste, qui est disponible à la demande lorsqu’elle fait sens, mais jamais imposée ».

Collaboration avec un maximum d'outils architecturaux

Par ailleurs, pour pouvoir être pertinent sur le marché et maximiser les chances de gagner une affaire, il est nécessaire de pouvoir collaborer avec un maximum d’outils architecturaux. Trimble Nova s’est perfectionné au fil des versions dans les techniques d’échanges de modèles avec des leaders comme ArchiCAD, Revit, AutoCAD ou Vectorworks via les plateformes standard DXF/DWG et IFC. Un argument supplémentaire pour rassurer les nouveaux utilisateurs et leur garantir une transition « en douceur » vers le monde du BIM, puisqu’avec Trimble Nova la manière dont sera délivré le modèle architectural ne représentera pas une limitation en soit, que ce soit en 2D traditionnelle ou sous forme de maquette 3D, voir les 2.

 

Si vous êtes intéressé par les avantages que Trimble Nova peut vous offrir, n'hésitez pas à contacter notre équipe pour organiser une démonstration sans engagement : Contactez-nous ici

 

A propos de l'Auteur

Ingenieur für Maschinenbau und Materialkunde, mehreren Jahren als Dozent in den Fächern Mathematik und Physik tätig, tritt 2007 in die Plancal-Marke von Trimble MEP ein. Julien betreut den Bereich der Berechnungs- und CAD-Module für die französische Produktlinie. Er ist verantwortlich für den französischsprachigen Markt sowie auf internationaler Ebene für alle Projekte rund um OpenBIM, IFC und sonstige gebäudeorientierte Schnittstellen. | Avec une formation d'ingénieur en mécanique et matériaux, Julien Brousse a rejoint la marque Plancal de Trimble MEP en 2007. Il est responsable pour le marché francophone ainsi qu'au niveau international de tous les projets liés à OpenBIM, IFC et autres interfaces orientées bâtiment.

Profile Photo of Julien Brousse